Evacuation

Kenji Kenduki (Université Lyon 3) développe une méthode d’identification, d’évaluation et de cartographie
des populations à évacuer selon des critères
socio-économiques.

Le projet vise à développer, en collaboration avec le bureau planification du SGZDS, une méthodologie sous SIG permettant d’estimer les besoins de prise en charge des populations à domicile, lors d’une évacuation massive. Cette méthodologie  comprend trois objectifs complémentaires : (1) identifier les territoires devant faire l’objet d’une consigne d’évacuation, selon le scénario d’inondation et selon la doctrine d’évacuation retenue ; (2) estimer au sein de ces territoires le nombre de personnes à évacuer, et parmi celles-ci les personnes qui sont susceptibles de ne pas évacuer ; (3) estimer le nombre de personnes qui risquent de ne pas pouvoir trouver un hébergement par leurs propres moyens, et qui doivent donc faire l’objet d’une prise en charge par les dispositifs collectifs d’hébergement d’urgence. L’intérêt de cette méthodologie, du point de vue du SGZDS, est double : (1) développée sous S.I.G. (à l’échelle du bâtiment), elle permet d’identifier dans l’espace les quartiers et communes prioritaires, et donc de répartir sur un plan géographique les moyens à mobiliser par le SGZDS. (2) Elle permet de quantifier les besoins de prise en charge des populations, en termes d’assistance aux évacuations (besoins en transports en commun notamment), mais aussi en termes d’hébergements collectifs. Ces besoins sont fonction de la doctrine d’évacuation de la préfecture de police : la méthodologie permet donc de connaître l’impact de la doctrine sur ces besoins, et de calibrer celle-ci en fonction des résultats obtenus, afin de faire correspondre aux besoins les moyens disponibles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *