Carto-MSGU

 

La cartographie de crise vise à saisir et diffuser l’information géographique la plus actualisée possible pour avoir une vision complète de la crise en temps réel. Elle est à la fois le support de la remontée d’information vers les cellules de crise, un outil d’aide à la décision et un vecteur de redescente ou de diffusion de l’information vers l’ensemble des acteurs et du public. Avec l’essor de la cartographie participative, tous les internautes peuvent apporter la donnée manquante. Et avec les réseaux sociaux, il est possible d’avoir très rapidement un aperçu de la situation avec des médias (images, vidéo) géolocalisés, tout comme de diffuser très largement des messages ciblés à l’intention des populations. Il s’agit de la circulation de l’information en temps réel en situation d’urgence ou de crise, de l’utilisation des supports cartographiques pour diffuser ou traiter cette information, et de l’effectivité de l’ouverture de la gestion de crise à l’ensemble des citoyens.

La première année, ce projet a reposé sur l’observation de plusieurs temps forts : ECOP15 (octobre 2015), attentats de novembre 2015, COP21 (décembre 2015), Hackathon Nec Mergitur (janvier 2016), exercice EU Sequana (février 2016), crue de la Seine de juin 2016, Euro de foot (juillet 2016). La deuxième année doit déboucher sur des recommandations et un prototype ou la rédaction d’un cahier des charges, au regard de la nouvelle application nationale d’alerte, le Système d’Alerte et d’Information aux Populations (SAIP).

Porteur

Samuel Rufat
Maître de conférence en géographie
Habilité à diriger des recherches
Institut Universitaire de France
Université de Cergy-Pontoise
[http://www.parisgeo.cnrs.fr/spip.php?article172&lang=fr]


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *