Uncertain

Du fait de la complexité du système socio-technique francilien, en particulier du rôle des réseaux critiques, les perturbations déclenchées par des aléas localisés peuvent devenir systémiques. Ubiquistes et transcalaires, avec des effets décalés dans le temps et l’espace, elles produisent non seulement des dommages matériels colossaux à l’échelle des zones impactées par l’aléa de départ mais sont à l’origine d’une paralysie du système territorial dans son ensemble.

Ce type de risque est illustré par une crue majeure de la Seine et de ses affluents. En cas d’occurrence de ce type d’événement, alors même que la crise paraît inéluctable du fait du caractère limité des solutions de mitigation et de protection, l’imprévisible et l’imprévu ne sont plus conjoncturels mais structurels. Les formes d’incertitudes sont multiples : elles couvrent l’ignorance par manque de données ou d’outils, l’imprévisibilité de certains processus physiques  (par exemple la possibilité de prévoir le déroulé de la crue longtemps à l’avance), l’imprévu ordinaire des crises, mais également l’imprévisibilité structurelle liée à la complexité des systèmes socio-techniques et du système territorial métropolitain qui rend difficile l’anticipation alors même que la crise attendue se prolongera dans le temps.

Le projet UNCERTAIN vise alors à comprendre comment l’incertitude est effectivement prise en compte par les différents acteurs du territoire. Il se concentre en particulier sur l’intégration de cette incertitude dans la planification et sur les adaptations mises en œuvre pendant la gestion et la sortie de crise.

Magali Reghezza-Zitt (ENS Ulm)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *